WWW.CAMEROUNASSOCIATIONSJEUNES.CM
Accueil Contact Plan du site English

O. Gouvernementaux
O. Intergouvernementaux
ONG locales
Conseils pratiques
CONSEILS PRATIQUES POUR LA RECHERCHE DE PARTENARIAT

Pour toute organisation de la société civile la recherche de partenariat est une étape déterminante pour la pérennité des activités. Du fait que les OSC en général ont souvent des capacités financières limitées, c’est alors seules les contributions financières des organismes d’appui et des autres donateurs privés, qui permettent la poursuite des objectifs.

Chaque association soucieuse d’obtenir un partenariat sérieux devrait s'assigner d'intégrer un certain nombre d’exigences parmi lesquelles les règles du professionnalisme. À cet effet, il est important, pour des raisons de pragmatisme, de privilégier les partenariats formels avec les organismes qui disposent de fonds pour subventionner les projets des acteurs du développement. C’est pourquoi, avant toute demande ou offre de partenariat, il est impérieux de s’assurer que le demandeur :

  • Se déploie dans la couverture d’intervention du donateur ;
  • Exerce dans l’un des domaines d’intervention du donateur ;
  • Respecte la procédure d’intervention du donateur.

Avant toute recherche de partenariat, la première démarche devrait consister en la recherche des informations à la source, c'est-à-dire auprès de l’organisme duquel l’on sollicite un appui.

Il ne sert souvent pas à grand-chose d’envoyer des demandes d’appuis au hasard en comptant sur la magnanimité (la générosité) des organismes d’appuis aux OSC. A leur niveau, seul compte avant tout le respect des normes mentionnées plus haut.

Il est tout aussi important de privilégier les appuis d’ordre techniques (renforcement des capacités), que ceux d’ordre financier. Car c’est avec de bonnes capacités en techniques de management que l’on parvient à monter un dossier convaincant en vue de l’obtention d’un financement.

Enfin, dans toute demande de partenariat ou d'appui, il est important d’intégrer le fait qu’en matière de développement le totalement gratuit n’est pas réaliste. Il ne faudrait pas omettre de mentionner l’apport du demandeur ; celui-ci pourrait être contenu dans la ressource humaine (les membres de l’association ou du GIC) ou l’apport en nature (un terrain, un local).

Mise à jour: 28.05.10 - 12:35

Termes et conditions ©2010 syjedec Crédits
Ce site a été réalisé avec l'appui financier du Programme d'Appui à la Structuration de la Société Civile au Cameroun (PASOC)